G prin (7)

Catherine maurin

Viktoria bobytska (13)

Viktoria bobytska (7)

Viktoria bobytska (3)

G prin (9)

G prin (5)

Del

Del2

G prin (4) copie

Expression des groupes politiques

Le Conseil municipal de Freneuse est composé de 3 groupes qui disposent chacun de leur propre espace d’expression dans cette rubrique

  • Freneuse, c’est vous maintenant
  • Agir pour Freneuse
  • Freneuse, unir pour réussir - Page Facebook

Les textes de cette page reproduisent intégralement l’Expression des groupes politiques du magazine de la ville, ainsi que les communiqués. Ils n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Liste Agir pour Freneuse - Printemps-été 2022

Nous entendons trop souvent l’équipe municipale se plaindre de l’héritage de l’ancienne mandature.
Madame la maire, ancienne employée municipale, savait que tout n’était pas du fait des conseillers municipaux et que tout ne se fait pas en un claquement de doigt (en pratiquant une gestion de bon père de famille).
A contrario, toutes nos dépenses étaient transparentes, ce qui n’est pas le cas actuellement.
Pour mémoire :
Nous avons laissé une trésorerie de plus de 2 M€
Des travaux dans les écoles ont bien eu lieu
Les réfections et rénovations de plusieurs points (bâtiments, passage piétons, cantine,
candélabres…) étaient prévus
A voir ce qui restera en trésorerie à la fin de ce mandat…
Plus de détail sur Facebook agir pour freneuse
AGIR POUR FRENEUSE - Mairie - 89 rue Charles de Gaulle - 78840 Freneuse

Liste Freneuse, unir pour réussir - Printemps-été 2022

Chères Freneusiennes, chers Freneusiens,
Il fallait s’en douter… Après une présentation quelque peu chaotique du Débat d’Orientations Budgétaires en mars, la majorité municipale a hélas présenté, le 14 avril, un budget tournée générale…, sans réelle maîtrise budgétaire claire, où s’entrechoquent les différentes sections de dépenses dans une gestion hasardeuse.
De manière générale, le choix retenu est celui de palier au déficit de la section d’investissement avec l’excédent de la section de fonctionnement, tout en sachant que cette même section (dont l’excédent est presque divisé par deux cette année), voit ses dépenses augmenter et les dotations de l’État, en recettes, diminuer chaque année.
Vous comprendrez que cette option sera difficilement tenable à terme sans une augmentation des impôts pour palier à la non-maîtrise financière de la majorité. Mais rappelons-nous que Mme le Maire affirmait à la présentation du budget de l’année dernière qu’elle n’était pas là pour prendre l’argent des Freneusiens… Nous voilà rassurés…
Concernant les dépenses à venir, on s’étonnera, entre autres, d’un prévisionnel lié à la vidéo surveillance passant de 60 000 € à 140 000 € et susceptible d’occasionner des coûts supplémentaires au gré d’éventuelles extensions.
Il en va de même pour le projet d’enfouissement des réseaux, rue Charles de Gaulle, pour un montant de 699 180,85 € sans étude complète et préalable au projet (stationnement, mise en sens unique…) qui aurait permis de mieux en maîtriser les coûts et l’opportunité.
On note toutefois, avec une pointe d’ironie, que les travaux de réaménagement de la Mairie, eux, menés à terme sur deux années, ont représenté un coût de 179 214 €.
Pour ce qui est de l’attribution des subventions communales aux associations et face, une fois de plus, aux multiples incohérences et interrogations de ces attributions, le vote a été reporté à un conseil municipal ultérieur. Nous reviendrons donc en détail sur ce sujet.
Nous ne vous présentons ici, faute de place, que quelques éléments de notre compte-rendu que vous pouvez consulter sur ce lien facebook.com/groups/463987354488690
Naturellement, vous l’aurez compris, nous avons voté contre l’adoption d’un tel budget, particulièrement inquiétant pour les finances et le futur de notre commune.
Freneuse, Unir pour Réussir - Facebook Freneuseunirpourreussir • Mairie - 89 rue Charles de Gaulle - 78840 Freneuse

Communiqué de Mme le Maire

Freneusiennes, Freneusiens,
Les urnes ont parlé. Le président est reconduit dans ses fonctions pour un second mandat. Au cours de cette campagne présidentielle, un grand nombre
de sujets ont été abordés. Je souhaitais évoquer avec vous l’un d’eux en particulier. Celui de la laïcité définie par la loi de séparation des Églises et de l’État, votée le 9 juillet 1905. Cette laïcité, chèrement acquise, m’est apparue bien malmenée et je ne pensais pas qu’elle puisse, un jour, être à ce point remise en question.
La laïcité repose sur deux principes essentiels :
- La reconnaissance de la liberté en matière religieuse (Art. 1er : La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes) et la neutralité de l’État face à toutes les religions et à toutes les croyances.
- Le régime de séparation, qui soumet les cultes à un régime de droit privé. Il n’y a ni religion d’État, ni cultes reconnus et financés par l’État (Art. 2 : La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte).
Dès lors, si des relations cordiales et courtoises se sont tissées au fil des années entre les Églises et l’État, vous conviendrez qu’il ne fut plus question que tel ou tel culte bénéficie de fonds publics. Il ne saurait en être autrement aujourd’hui. Il me semblait important de rappeler et d’insister sur ce qu’induit la loi de
1905 car l’action de votre équipe municipale est guidée par cette dernière et les principes portant la laïcité.

Archives